Accueil Date de création : 03/01/07 Dernière mise à jour : 27/11/14 08:50 / 1076 articles publiés

Au Brésil, les écolos deviennent "gonflants" !  (C'est durable ? ou ephemere ?) posté le jeudi 06 décembre 2012 19:42

hidreletrica, pre sal

Blog de domguyanais :JOURNAL DE L'AMAZONIE EN EVOLUTION, Au Brésil, les écolos deviennent 'gonflants' !

Les barrages hydro électriques se multiplient en Amazonie.. Ici, sur le Rio Araguari .

Un journal nommé LONG COURS, un web magazine, décrit la situation du développement énergétique en Amazonie, et au Brésil ... Extrait:  

"L’hydroélectricité au Brésil, c’est comme le nucléaire en France : un fleuron énergétique, dont se rengorgent les dirigeants, mais aussi un sac de nœuds lorsqu’il s’agit de démêler les arguments des « pro » et des « anti ». Les fleuves du Brésil lui fournissent 82% de son électricité. Ajoutez-y un peu de biomasse, du gaz naturel, quelques mégawatts tirés de l’atome et vous obtenez un bouquet électrique à faire pâlir d’envie le plus vert des gouvernements.

(…)

Le mot chato n’est pas sympathique en portugais. Ça veut dire « chiant », « pénible ». Et voilà que Maria, une amie carioca de la classe moyenne, m’entreprend sur les eco-chatos (comprenez les « écolos lourdingues ») qui s’opposent à Belo Monte. « Je soutiens Belo Monte, comme j’ai soutenu le barrage d’Itaipu, à la frontière avec le Paraguay, assène-t-elle. Là-bas aussi les eco-chatos ont fait des drames. Mais toute la croissance que connaît le Brésil aujourd’hui, c’est grâce à l’électricité d’Itaipu. »

Tisane à la main, se remettant de sa journée éreintante en agence de pub, elle m’explique que son pays vit ses Trente Glorieuses ; il accède enfin au niveau de consommation des pays du Nord. De quel droit des gringos(des étrangers), eux-mêmes enrichis sur le dos de la planète, priveraient-ils le pays du développement qu’il mérite ?"

Extrait tiré de l'article de H.Seingier sur: http://revue-longcours.fr/blog/un-barrage-en-amazonie/

Si en France la situation est claire, issue d'une volonté d'indépendance énergétique et surtout militaire après la dernière guerre mondiale, à l'initiative du Gl. De Gaulle, avec le développement nucléaire, au Brésil la situation est bien plus confuse du fait de la diversité de production énergétique. La confusion vient plutôt directement de principes politiques d'égalité en opposition avec les intérêts majeurs et financiers du pays. La situation est analogue à celle des exploitations agricoles, dont les riches propriétaires dirigent leurs projets loin de tout soucis écologique ou social ; voir les combats des sans terres, lire sur:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_des_sans-terre

http://amisdessansterre.blogspot.fr/

Ainsi, de même, les intérêts majeurs économiques du Brésil vont laminer le principe de démocratie brésilienne, "pais de todos", en passant outre l'accord des peuples premiers des rives du Xingu. C'est encore la domination de l'argent, le développement économique brésilien qui passe outre une écologie annoncée en façade lors des élections, mais gravement remise en cause dans les faits. Exploitations sauvages du bois, dont la revente à l'extérieur est controlée, mais largement tolérée à l'intérieur du pays. lire: http://www.jdia.com.br/pagina.php?pg=exibir_not&idnoticia=55565

Ainsi l'écologie brésilienne est une écologie de sauvegarde nationaliste, afin d'éviter de nouveaux vols analogues à celui des plants d'Hévéas producteurs de caoutchouc qui ont provoqué la crise de 1905. Mais le gouvernement brésilien fait bien savoir qu'il désire avoir son indépendance politique intérieure ...

https://conteudoclippingmp.planejamento.gov.br/cadastros/noticias/2012/9/12/dilma-usa-apagao-em-criticas/

...et argumente que l'énergie issue de l'hydroélectrique est une énergie durable. Cela permet de fournir la croissance nécessaire aux petites entreprises, en attendant l'exploitation des gaz de shistes, appelés au Brésil le "Pre Sal". ( sans doute en raison de la situation côtière des gisements) Autre raison future de discorde avec les mouvements politiques écologistes au Brésil (Mariana Silva). Lire:

http://frenteambientalista.com.br/

Sélectionné pour vous par DD.


partager

Déposez un commentaire !

(facultatif)

(facultatif)

error

Attention, les propos injurieux, racistes, etc. sont interdits sur ce site.
Si une personne porte plainte, nous utiliserons votre adresse internet (54.90.225.35) pour vous identifier.     

Aucun commentaire pour l'article:
Au Brésil, les écolos deviennent "gonflants" !


ouvrir la barre
fermer la barre

Vous devez être connecté pour écrire un message à domguyanais

Vous devez être connecté pour ajouter domguyanais à vos amis

 
Créer un blog